La Liberté

Voir l'ennemi pour le combattre

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Voir l'ennemi pour le combattre © Keystone
Voir l'ennemi pour le combattre © Keystone
Partager cet article sur:
18.03.2020

Il est encore temps de dépister à large échelle selon les infectiologues. Interview avec Emma Hodcroft

Igor Cardellini

Pandémie » «Nul ne peut combattre un incendie les yeux bandés.» Lundi, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, appelait les gouvernements à «faire un test pour chaque cas suspect» de Covid-19.

En Suisse, le gouvernement semble déterminé à réserver les tests pour les personnes à risque et celles avec des symptômes. Officialisée le 9 mars, l’approche ciblée de la Confédération a provoqué l’ire d’infectiologues tels que Marcel Salathé, Christian Althaus, Jacques Fellay qui sont montés au créneau dans la presse et sur les réseaux sociaux. Le gouvernement, qui persiste et signe, fait-il une erreur ou la démarche adoptée est-elle suffisante? Pour Emma Hodcroft, épidémiologiste à l’Universit&eac

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00