La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un ministre tessinois blâmé

L’association d’aide aux non-voyants Unitas au cœur d’une affaire d’abus sexuels

Non-voyant, le conseiller d’Etat Manuele Bertoli a été membre du comité d’Unitas. © Keystone-archives
Non-voyant, le conseiller d’Etat Manuele Bertoli a été membre du comité d’Unitas. © Keystone-archives

Andrée-Marie Dussault

Publié le 25.01.2023

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Polémique » Un scandale ébranle le Tessin depuis des mois et l’enterrer semble toujours plus difficile. Le 11 mars 2022, une trentaine de bénéficiaires de l’association Unitas, qui vient en aide aux personnes non voyantes et malvoyantes, demandaient par écrit la démission du comité d’administration. La raison? Pendant plus de vingt ans, un dirigeant de l’association aurait harcelé et abusé sexuellement des non-voyantes et des collaboratrices. En connaissance de cause, les autres membres de la direction, dont certains toujours en poste, ont laissé faire.

«Il est scandaleux qu’aujourd’hui, les victimes soient confrontées à une direction qui a couvert des abus pendant plus de vingt ans», estime Anita, qui fait partie des personnes exigeant le départ du comité. «Il touchait les femmes et leur faisait des propositions

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11