La Liberté

La capacité de test va augmenter

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La capacité de tests de dépistage, estimée à 15 000 unités, ne garantit pas à la Suisse de pouvoir résister à une deuxième vague. © Keystone
La capacité de tests de dépistage, estimée à 15 000 unités, ne garantit pas à la Suisse de pouvoir résister à une deuxième vague. © Keystone
Partager cet article sur:
06.07.2020

Les laboratoires préparent les tests de dépistage pour affronter une deuxième vague. Suffiront-ils?

Marie parvex

Covid-19 » Les contaminations par le Covid-19 sont en augmentation. Contrairement au mois de mars, des masques sont aujourd’hui disponibles et même obligatoires dès aujourd’hui dans les transports publics. Les tests de dépistage sont enfin remboursés de manière uniforme, les kits d’analyse sont prêts en quantité. Et pourtant, il n’est pas certain que les capacités de test seront suffisantes pour affronter une deuxième vague épidémique, si elle doit avoir lieu.

La Suisse vit déjà des moments de pic, selon Yves Gisiger, directeur romand de Medisupport, réseau suisse de laboratoires privés, dont plus de quinze actifs en biologie clinique. «Les médecins cantonaux avaient demandé que l’on fasse des frottis à tous les enfants si l’un des membres de leur école était positif au Covid-19. Il y a ainsi eu une très grande quantité de tests à faire les semaines passées, alors qu’ils étaient pour ainsi dire tous négatifs.»

15 000 tests par jour

Cela se passe sans qu’une priorisation

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00