La Liberté

Des faux certificats sanitaires par milliers à Saint-Gall

Publié le 24.12.2021

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Coronavirus » Les faussaires saint-gallois n’ont pas fait dans la dentelle.

Plus de 8000 faux certificats de vaccination ont été annulés dans le canton de Saint-Gall. Le Ministère public a ouvert une enquête. Au pays de la broderie, les faussaires n’ont pas fait dans la dentelle. Ils risquent de lourdes peines, ainsi que les acheteurs de ces faux.

Un groupe de personnes a en effet établi illégalement plus de 8000 certificats de vaccination en échange d’importantes sommes d’argent, a indiqué hier le Ministère public saint-gallois. Les faussaires travaillaient dans des centres de tests privés et avaient ainsi accès au système national d’émission des certificats. Les personnes travaillant dans les centres cantonaux de vaccination n’ont pas accès à ce système, précise le Ministère public.

Le canton de Saint-Gall a déjà signalé à plusieurs reprises à la Confédération que le système national d’émission des certificats présente d’importantes lacunes. Celles-ci permettent à des personnes d’établir des certificats de vaccination illégaux.

Le Département de la santé du canton de Saint-Gall a annulé plus de 8000 certificats délivrés illégalement. Les personnes qui ont délivré ces faux certificats font l’objet d’une enquête pour faux dans les titres. En cas de condamnation, les suspects risquent jusqu’à cinq ans de prison.

Les personnes qui ont acquis et utilisé ces faux certificats sont également passibles d’une condamnation. Elles risquent une peine d’emprisonnement ou une amende.

Les découvertes de fraudes au certificat Covid se multiplient en Suisse. Le Ministère public Jura bernois-Seeland a ouvert une enquête à la suite de soupçons sur l’établissement de faux certificats par des personnes travaillant au sein de l’hôpital de Moutier. Dans le canton de Fribourg, des irrégularités ont été découvertes au sein du centre de dépistage de Granges-Paccot.

Fin novembre, un collaborateur du centre cantonal de vaccination de Schaffhouse ainsi que plusieurs personnes l’ayant aidé à revendre de faux certificats, ont été mis en détention provisoire. A Genève, la justice a démantelé en octobre un réseau de faussaires qui avaient établi des pass trafiqués. Plus de 400 faux avaient été émis. Parmi les personnes impliquées figuraient des astreints de la protection civile travaillant dans un centre de vaccination.

A Neuchâtel, deux personnes ont été interpellées pour avoir établi une quinzaine de faux certificats. Les deux faussaires sont d’anciens employés administratifs d’un centre cantonal de vaccination. ATS/LIB

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11