La Liberté

Des déchets voyageurs

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Des déchets voyageurs © Keystone-archives
Des déchets voyageurs © Keystone-archives
Partager cet article sur:
11.03.2020

Genève est confronté à la «fuite» croissante d’une partie de ses détritus. Les autorités s’inquiètent

Sevan Pearson

Environnement » L’usine de valorisation thermique des déchets (UVTD) des Cheneviers à Genève doit faire venir des ordures d’autres cantons et de France (respectivement 12’500 tonnes et 11’500 tonnes) pour faire fonctionner ses fours. La raison? Certains déchets incinérables lui échappent et s’en vont ailleurs en Suisse. «Nous estimons que 10’000 à 15’000 tonnes par an sur un total de 70’000 tonnes sont concernées par ce phénomène en pleine expansion. Il est difficile de savoir jusqu’où cela ira», s’inquiète Isabelle Dupont, directrice des relations publiques des Services industriels genevois.

Cette «fuite» concerne les déchets industriels banals, soumis aux lois du marché et pouvant être traités n’importe où en Suisse. Il s’agit essentiellement de mat&eacut

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00