La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Arsenal étoffé pour la surveillance

Une réforme vise à renforcer les instruments qui sont à disposition du Service de renseignement (SRC)

Le nouveau patron du Service de renseignement de la Confédération, Christian Dussey, et sa ministre de tutelle Viola Amherd. © Keystone
Le nouveau patron du Service de renseignement de la Confédération, Christian Dussey, et sa ministre de tutelle Viola Amherd. © Keystone

Philippe Castella

Publié le 20.05.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Sécurité » Entre gain de sécurité et protection de la sphère privée, la tension rejaillit à chaque révision de la loi sur le renseignement. Celle présentée hier par la ministre de la Défense Viola Amherd n’échappera pas à la règle. La précédente révision s’inscrivait dans la foulée des attentats de Paris. La gauche avait lancé un référendum dénonçant le retour à un Etat fouineur. Mais le peuple avait accepté en 2016 à une majorité de deux contre un (65,5% de oui) d’accorder des pouvoirs supplémentaires au Service de renseignement de la Confédération (SRC).

La nouvelle mouture s’inscrit dans le contexte de la guerre en Ukraine et d’un SRC un peu dépassé et miné par des tensions internes. Présenté hier pour la première fois aux médias, son nouveau chef Christian Dussey est appelé à faire le ménage. Il a annoncé notamment hier son intention d’introduire des cours d’éthique pour les collaborateurs du SRC. «Le respect de la loi, c’est une chose. Avoir un comportement éthique, c’e

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00