La Liberté

Un motard décède au Dakar

Partager cet article sur:
13.01.2020

Automobilisme » Le Dakar 2020 a été endeuillé hier par la mort du motard portugais Paulo Gonçalves (40 ans). Il a été victime d’une chute fatale dans la septième étape.

Paulo Gonçalves, deuxième de l’édition 2015, était un pilote expérimenté, reconnu comme une figure de la caravane et qui disputait cette année son treizième Dakar. Il a chuté au km 276 de la spéciale qui reliait Riyad à la ville de Wadi Ad-Dawasir dans le sud-ouest de l’Arabie saoudite.

Les organisateurs ont expliqué que le Portugais était en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée de l’équipe médicale. Après une tentative de réanimation qui a duré près de trente minutes, il a été héliporté vers l’hôpital, où son décès a été constaté. «C’est tout le Dakar qui est endeuillé, c’est très triste et c’est difficile à vivre», a réagi Luc Alphand, vainqueur du Dakar en auto en 2006. L’ancien skieur, qui suivait l’étape en hélicoptère, a été parmi les premiers sur les lieux. «On s’est posé mais Paulo était déjà inconscient. Le médical est arrivé très vite et on a essayé de faire des massages», a-t-il relaté.

Sur des photos prises quelques instants après l’accident, on voit le pilote gisant au milieu d’une grande étendue de sable, sa moto quelques mètres plus loin, pendant que les secours et d’autres pilotes s’affairent autour de lui. D’après eux, l’accident a eu lieu sur un secteur plat où le terrain marquait des ondulations, qui avaient bien été signalées sur le road-book.

Depuis la création du rallye en 1979, 25 concurrents y ont trouvé la mort, dont 20 motards, un chiffre témoignant de la dangerosité de cette catégorie, où les pilotes atteignent parfois des vitesses vertigineuses. Le dernier décès d’un pilote, le Polonais Michal Hernik, remontait à l’édition 2015 en Argentine.

Cette septième étape, la plus longue de ce Dakar (546 km de secteur sélectif), a été remportée par Carlos Sainz (Mini), qui a signé sa troisième victoire d’étape. L’Espagnol, double vainqueur de l’épreuve, a ainsi accru son avance sur son principal poursuivant, le Qatarien Nasser al-Attiyah (Toyota), tenant du titre, désormais repoussé à dix minutes. ATS

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00