La Liberté

Nevin Galmarini de retour

Nevin Galmarini ne mise plus sur les premières places. Keystone-archives
Nevin Galmarini ne mise plus sur les premières places. Keystone-archives
Partager cet article sur:
Publié le 08.01.2021

Le champion olympique a dû faire une pause de 22 mois à cause de problèmes au dos

Snowboard » Après des problèmes de dos qui ont menacé la suite de sa carrière et une pause de 22 mois, Nevin Galmarini est de retour en Coupe du monde. Pendant près de deux ans, le champion olympique Nevin Galmarini a pratiquement disparu des radars comme athlète. Absent des épreuves de la Coupe du monde, le Grison de 34 ans s’est bougé en rééducation, en salle de fitness et comme toujours sur la neige. Il est resté en contact avec les autres athlètes via le net. En revanche, il n’est pas allé sur place assister à des compétitions.

Vu de loin, la trajectoire de Galmarini ressemble un peu à celle du deuxième grand snowboarder suisse, le champion olympique de half-pipe, Iouri Podladtchikov, qui après une blessure aux mondiaux de Park City a également pris ses distances avec le sport. Tant de distance, qu’il a annoncé la fin de sa carrière en août. En raison de ses graves problèmes au dos, Galmarini a également songé à un retrait de la compétition. «J’ai toujours dit que je ne voulais pas m’accrocher.»

Une opération

Le champion olympique a empilé les problèmes depuis les mondiaux ratés de février 2019. Il avait dû interrompre plus tard sa saison en raison de problèmes récurrents au dos qui se marquaient par une insensibilité de la jambe. Il avait alors subi une opération qui l’avait empêché de concourir la saison dernière. Malgré cette liste de malheurs, ses ambitions sont intactes. Ceux qui ont discuté de snowboard avec Galmarini ces derniers jours ont vu cette flamme briller dans ses yeux malgré ses mois difficiles.

Les manches d’entraînement avec son coéquipier Dario Caviezel lui ont rappelé le charme de la compétition. Dans un cadre protégé, il a ainsi pu constater où il se situe après une si longue pause. Il a retrouvé goût à cette pression que chaque sportif recherche. Egalement dans la formulation de ses objectifs: regagner des courses, défendre son titre olympique, devenir champion du monde. Pour son retour manqué à la compétition à Cortina, le lieu de son dernier podium en Coupe du monde, Galmarini se serait contenté de peu. «Si je peux être libéré dans ma tête, et descendre soulagé et sans douleur, je serais content.» Deux jours plus tard, le Grison informait qu’il n’était pas encore prêt à courir. Son retour a suivi cinq jours plus tard à Carezza avec une septième place. Galmarini a évoqué un des points culminants de sa carrière en commentant ce résultat. Cela montre les traces laissées par les derniers mois dans le mental du Grison.

Des nouveaux buts

Désormais, Galmarini ne mise plus sur les premières places, il formule d’autres buts, qui ne sont pas liés aux résultats. Pour l’épreuve de Scuol dans son jardin, outre un objectif d’atteindre les manches finales du top 16, il exprime une autre prétention: «Je veux pouvoir courir complètement soulagé, ne ressentir aucun blocage et pouvoir attaquer à fond.»

L’homme aux 12 podiums de la Coupe du monde poursuit: «Je n’ai aucune garantie avant les courses que mon corps va tenir.» Ainsi, un dos douloureux avait fait avorter son retour à Cortina. Il n’y a pour le moment aucune assurance que son dos tienne. De nombreuses options ne s’offrent plus à lui. Le champion olympique a dû modifier sa préparation pour entraîner ses jambes tout en ménageant son dos et réduire les séances. Mais il n’a pas encore trouvé avec son équipe les conditions idéales pour se préparer. Peut-être n’en existe-t-il pas. ats

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00