La Liberté

Le ski alpin version Robocop

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’exosquelette permet de soulager articulations et muscles antérieurs d’environ 30% du poids du skieur. © DR
L’exosquelette permet de soulager articulations et muscles antérieurs d’environ 30% du poids du skieur. © DR
Partager cet article sur:
11.02.2021

Basé sur l’utilisation d’un exosquelette d’assistance à l’effort, le ski augmenté commence à se faire un nom

Pascal Dupasquier

Exosquelette » Le ski augmenté, cela vous dit quelque chose? Peut-être, si, au détour d’une piste, vous avez eu la chance de découvrir l’un de ses adeptes avec son drôle de harnachement autour des jambes. Vos probabilités de tomber sur l’un de ces skieurs aux allures de Robocop restent toutefois minces. D’une part, car la discipline est encore confidentielle. D’autre part, car l’équipement se porte sous le pantalon de ski, bien que certains aient choisi de l’exposer en pleine lumière.

Le ski augmenté? Un procédé consistant en un exosquelette partant des hanches, descendant le long des jambes pour finalement s’ancrer sur le sommet des chaussures. Un système dit «intelligent» dont la puissance est ajustable soit par des ressorts, soit par des pistons qui, en se comprimant en phase de flexion, restituent l’énergie en

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00