La Liberté

Lara Gut-Behrami insatiable

Partager cet article sur:
01.03.2021

A Val di Fassa, la Tessinoise a conquis deux victoires en descente et remporté le Globe en super-G

Ski alpin » Lara Gut-Behrami quitte le Val di Fassa avec le sentiment d’un devoir largement accompli. La Tessinoise y a fêté deux succès en descente avant de conquérir hier le Globe de super-G. Alors certes, la double championne du monde de Cortina (super-G et géant) n’est pas parvenue à cueillir un cinquième succès consécutif en super-G sur le front de la Coupe du monde. Mais pas question de faire la fine bouche, sa deuxième place dominicale – qui constitue son 60e podium à ce niveau – suffisant largement à son bonheur.

«Ce Globe représente certainement quelque chose de spécial pour moi. Le dernier remontait à pas mal d’années déjà», s’est-elle réjouie au micro de SRF. «C’est magnifique, même si je n’ai pas réussi une super course aujourd’hui (dimanche, ndlr). Mais malgré la fatigue et les difficultés rencontrées, je suis aux avant-postes.»

La Tessinoise avait par ailleurs porté son total à 32 victoires en Coupe du monde grâce à son succès obtenu samedi en descente. Elle est désormais 10e de la hiérarchie historique du ski féminin, juste devant Erika Hess qu’elle avait égalée vendredi. Seule Vreni Schneider (55 victoires) a fait mieux côté suisse chez les dames.

Corinne Suter régulière

Impériale vendredi et samedi en descente, Lara Gut-Behrami a en effet subi un revers pour le moins inattendu en super-G. La reine de la discipline a même été nettement battue: elle a concédé 0’’59 à l’Italienne Federica Brignone (16e succès en Coupe du monde), de retour au premier plan après des mondiaux totalement ratés pour elle. La Tessinoise de 29 ans, à qui une 26e place aurait suffi lors de cet avant-dernier super-G de l’hiver, remporte néanmoins avec panache son troisième Globe dans sa discipline fétiche après ceux de 2014 et 2016. Elle a en outre porté son avance sur la Slovaque Petra Vlhova (32e hier) à 187 unités au classement général.

L’autre grande dames du week-end fut Corinne Suter, présente elle aussi à trois reprises sur le podium en Italie. Troisième vendredi, la championne du monde de descente a pris la 2e place samedi, à 0’’32 de Lara Gut-Behrami, avant de se classer 3e du super-G à 0’’72 de Federica Brignone. La Schwytzoise peut donc toujours espérer conserver le Globe de descente alors qu’elle a cédé celui du super-G. Elle n’accuse plus que 70 points de retard sur Sofia Goggia, qui s’est blessée à un genou juste avant les mondiaux. Une 2e place lui suffirait lors de la finale à Lenzerheide si l’Italienne devait renoncer.

Le super-G d’hier a été marqué par deux terribles cabrioles. Victimes de fractures à une jambe, Kajsa Vickhoff Lie et Rosina Schneeberger – qui hurlaient de douleur alors que leurs skis ne s’étaient pas décrochés – ont dû être hélitreuillées vers l’hôpital. ats

Classements

Val di Fassa (ITA). Coupe du monde dames. Descente (samedi): 1. Lara Gut-Behrami (SUI) 1’25’’53. 2. Corinne Suter (SUI) à 0’’32. 3. Kira Weidle (GER) 0’’68. 4. Ramona Siebenhofer (AUT) à 0’’76. 5. Kajsa Vickhoff Lie (NOR) et Laura Pirovano (ITA) à 0’’79. 7. Michelle Gisin (SUI) à 0’’81. 8. Jasmine Flury (SUI) à 0’’82. 9. Marie-Michèle Gagnon (CAN) à 0’’94. 10. Irene Curtoni (ITA) à 1’’01. Puis les autres Suissesses: 17. Joana Hählen à 1’’50. 18. Priska Nufer à 1’’86. 22. Jasmina Suter à 2’’09. 28. Noémie Kolly à 2’’73. 37. Rahel Kopp à 4’’10. 50 partantes, 46 classées.

Super-G (dimanche): 1. Federica Brignone (ITA) 1’14’’61. 2. Gut-Behrami à 0’’59. 3. Corinne Suter à 0’’72. 4. Elena Curtoni (ITA) à 0’’78. 5. Francesca Marsaglia (ITA) à 0’’83. 6. Marta Bassino (ITA) à 0’’86. 7. Ragnhild Mowinckel (NOR) à 0’’90. 8. Tamara Tippler (AUT) à 1’’17. 9. Tessa Worley (FRA) à 1’’49. 10. Johnson et Alice Robinson (NZL) à 1’’54. Puis les autres Suissesses: 13. Gisin à 1’’64. 14. Wendy Holdener à 1’’86. 19. Flury à 1’’93. 22. Nufer à 2’’10. 26. Hählen à 2’’52. 28. Jasmina Suter à 2’’56. 35. Kopp à 2’’97. 56 partantes, 43 classées. Notamment éliminées: Kolly, Lie.

Général (25/33): 1. Lara Gut-Behrami (SUI) 1227. 2. Petra Vlhova (SVK) 1040. 3. Michelle Gisin (SUI) 892. 4. Marta Bassino (ITA) 790. 5. Federica Brignone (ITA) 759. 6. Sofia Goggia (ITA) 740. 7. Corinne Suter (SUI) 735. Puis: 16. Wendy Holdener (SUI) 350. 21. Priska Nufer (SUI) 248. 28. Jasmine Flury (SUI) 189.

Descente (7/8): 1. Goggia 480. 2. Corinne Suter 410. 3. Gut-Behrami 383. 4. Breezy Johnson (USA) 330. 5. Kira Weidle (GER) 265. 6. Laura Pirovano (ITA) 220. Puis: 13. Flury 154. 15. Gisin 143. 17. Nufer 125. 22. Jasmina Suter (SUI) 71. 26. Joana Hählen (SUI) 56.

Super-G (6/7): 1. Gut-Behrami 525 (sacrée). 2. Brignone 323. 3. Corinne Suter 310. 4. Tamara Tippler (AUT) 272. 5. Ester Ledecka (CZE) 236. 6. Bassino 228. Puis: 13. Gisin 107. 14. Nufer 102. 21. Hählen 60. 23. Jasmina Suter 51. 27. Holdener 47.


Noémie Kolly pour la cinquième fois dans les points

La Rochoise s’est classée au 28e rang de la deuxième descente de Val di Fassa samedi. Elle a en revanche été éliminée hier dans le super-G.

Non qualifiée pour la première descente de Val di Fassa vendredi, Noémie Kolly a donné raison à ses entraîneurs de l’avoir repêchée à l’occasion de la deuxième descente de samedi. La Gruérienne de 22 ans s’est en effet classée à un probant 28e rang, à 2’’73 de Lara Gut-Behrami. Une performance d’autant plus réjouissante que la piste, avec deux grosses portions de plat au départ et juste avant l’arrivée, n’avantageait pas son petit gabarit. «Je suis très contente, d’autant plus que j’ai commis une faute sur le premier plat qui m’a fait perdre encore plus de vitesse. Avec mon numéro de dossard (37, ndlr), ce n’était pas facile, mais je m’en suis bien sortie dans les passages techniques», explique-t-elle au bout du fil.

Noémie Kolly marquait ainsi des points pour la cinquième fois en huit apparitions en Coupe du monde. Un ratio tout à fait remarquable qu’elle n’a malheureusement pas pu améliorer lors du super-G d’hier. Une sortie de piste, alors qu’elle pointait au 28e rang après le deuxième temps intermédiaire, l’a coupée dans son élan. «J’ai sauté trop loin sur un des passages clés du parcours et je n’ai pas pu prendre la porte suivante», soupire-t-elle. Des regrets qu’elle oubliera cependant bien vite: «Mon bilan du week-end est positif, lâche-t-elle. Je vois que je suis dans le coup, mon ski est là et je prends à nouveau des risques parce que je suis en confiance», conclut-elle.

Noémie Kolly restera encore quelques jours à Val di Fassa où, demain et mercredi, elle disputera deux super-G de Coupe d’Europe sur une piste où, petit rappel, elle avait été sacrée vice-championne du monde junior de descente il y a deux ans. PAD

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00