La Liberté

Dressen prive Feuz de dessert

Beat Feuz (à gauche) félicite Thomas Dressen: sans rancune! © Keystone
Beat Feuz (à gauche) félicite Thomas Dressen: sans rancune! © Keystone
Partager cet article sur:
14.02.2020

L’Allemand a gagné la descente de Saalbach juste devant le Suisse qui devra encore patienter pour le Globe

Ski alpin » Beat Feuz n’est pas (encore) assuré de remporter un troisième Globe consécutif en descente. La «faute» à l’Allemand Thomas Dressen, qui s’est imposé hier avec 0’’07 d’avance sur le Bernois (2e) à Saalbach, théâtre de l’antépénultième course de l’hiver dans la discipline. Déjà vainqueur sur «sa» neige de Garmisch-Partenkirchen 12 jours plus tôt, Thomas Dressen (26 ans) a d’ailleurs gâché une fête qui aurait été somptueuse au sein de Swiss-Ski: Mauro Caviezel s’est en effet classé 3e (à 0’’09), Carlo Janka 4e (à 0’’26) et Niels Hintermann 5e (à 0’’49)!

«C’est toujours dommage lorsque l’écart est si faible, a lâché Beat Feuz. Je me suis écarté deux ou trois fois de la ligne idéale. Personne n’a réussi la course parfaite, ce qui est normal lorsqu’on n’a disputé qu’un entraînement sur une piste où l’on vient rarement. Il faut féliciter Thomas, qui s’en est parfaitement sorti.»

Pas de succès en Autriche

Le Bernois doit du coup également patienter avant de fêter un premier succès en Autri-che. «C’est bizarre de n’avoir jamais gagné en Autriche», où il s’est classé à six reprises au deuxième rang (dont quatre fois en descente à Kitzbühel). «Quand ce n’est pas un Autrichien, c’est un Allemand qui me bat, a-t-il rigolé. Mais les deuxièmes places sont également belles.» Ce n’est cependant que partie remise pour Beat Feuz. L’Emmentalois, 33 ans depuis mardi, abordera la descente de Kvitfjell le 7 mars avec une marge de 194 unités sur Thomas Dressen. Lui resterait ensuite la descente des finales de Cortina pour inscrire les 7 «petits» points qui man-quent à son bonheur.

Thomas Dressen, qui a cueilli son cinquième succès en Coupe du monde, est le dernier coureur pouvant empêcher Beat Feuz de devenir le cinquième homme à s’adjuger trois fois de suite le Globe de descente. Mais il est difficile d’imaginer que le Bernois ne termine pas parmi les 24 premiers à Kvitfjell.

Pilule dure à avaler

Beat Feuz, qui avait dû se contenter d’un sixième rang à Garmisch, a en effet retrouvé hier sa place habituelle sur le podium. Le champion du monde 2017 de la discipline reine s’est hissé sur l’estrade lors de 20 des 25 descentes disputées depuis le début de la saison 2017-2018! Son «pire» résultat dans cette période? Un 8e rang! La pilule est plus dure à avaler pour Mauro Caviezel. Le Grison était en effet encore en tête au dernier pointage intermédiaire, avec 0’’38 d’avance sur Thomas Dressen et 0’’47 sur Beat Feuz. Il s’agit néanmoins simplement de son deuxième podium en descente, après sa 2e place obtenue en novembre 2018 à Beaver Creek.

Carlo Janka, déjà 4e en descente et en super-G à Saalbach en 2015, et Niels Hintermann, jamais mieux classé que 6e jusqu’ici dans la discipline, complètent un superbe résultat d’ensemble helvétique. Qui ressemble à celui de la descente des mondiaux 1989 à Vail, où un Allemand (Hansjörg Tauscher) avait privé la Suisse d’un quadruplé… ats

 

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00