La Liberté

Lian Bicshel aux portes de la plus grande ligue

Lian Bicshel pourrait être le premier Suisse à être choisi au premier tour de la draft de NHL depuis 2017

Lian Bichsel faisait partie de l’équipe de Suisse lors de Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne en 2020. © Keystone-archives
Lian Bichsel faisait partie de l’équipe de Suisse lors de Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne en 2020. © Keystone-archives

Sascha Fey

Publié le 07.07.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Hockey sur glace » Depuis le repêchage de Nico Hischier en numéro 1 en 2017, plus aucun joueur suisse n’a été retenu au premier tour de la draft de NHL. Cela pourrait changer grâce à Lian Bichsel. Depuis 2017, il n’y a eu que Janis Moser l’an dernier, comme No 60, à être retenu dans le top 100. En 2020, ce fut pire puisque aucun joueur helvétique ne fut repêché, une première depuis 2009.

Désormais, les chances sont bonnes que Lian Bichsel soit appelé en première ronde. «Ce serait quelque chose de très spécial», relève le défenseur de 18 ans. Il souligne prudemment qu’il ne s’agirait que du repêchage et que la grande partie du travail serait à suivre.

Bichsel a été invité à une discussion avec l’ensemble des trente-deux clubs de NHL à la fin du mois de mai et au début juin, à Buffalo, lors d’un événement organisé par la ligue nord-américaine. «C’était essentiellement des questions de routine», raconte le Soleurois. Après les interviews, il a dû se plier aux traditionnels tests physiques.

Hier matin, il s’est envolé pour Montréal, où la draft aura lieu aujourd’hui et demain. Le vol retour est déjà agendé à vendredi soir.

Leksand au lieu de Bienne

Bichsel a débuté en National League le 15 décembre 2020, à l’âge de 16 ans, avec Bienne. Cette saison-là, son nom a figuré à quatre reprises sur la feuille de match des Seelandais, mais le Soleurois n’a finalement joué que 3’10’’ au total, ce qui n’était guère compréhensible pour lui. Certes, il était logiquement aux portes de la première équipe, mais il a décidé de chercher un nouveau chemin. En fin de compte, il a choisi le club suédois de Leksand, même si l’Amérique du Nord aurait aussi pu être une option. «Je voulais me montrer à un nouvel endroit, avoir un nouvel entraîneur, et la Suède me convenait beaucoup comme pays», appuie Bichsel. En outre, le pays scandinave est reconnu pour la bonne qualité de sa formation.

La décision se révéla la bonne dans la mesure où Bichsel, à sa propre surprise, n’a que très peu joué avec les juniors, mais s’est retrouvé avec l’équipe fanion à disputer le championnat de Suède de 1re division (SHL). Il a joué vingt-neuf matches au plus haut niveau, dans lesquels il a inscrit un but et réalisé deux assists. Il a obtenu en moyenne 11’48’’ de temps de glace par rencontre. «J’ai beaucoup appris sur le plan du jeu», explique Bichsel. Sur le plan mental, le déménagement lui a aussi fait du bien. Il habitait seul, a dû cuisiner et faire sa lessive. «Ce ne fut pas un grand défi pour moi. J’ai rapidement trouvé mes marques.»

Comparé à Hedman

L’entraîneur de Leksand, Björn Hellkvist, a rapidement été convaincu par Bichsel, en particulier par sa confiance en lui-même. Dans les colonnes du journal Expressen, il a rappelé à quel point il est rare de croiser le chemin d’un si grand talent. Bichsel a même été comparé dans les médias avec Victor Hedman, des Tampa Bay Lightning, un des meilleurs défenseurs du monde. Il trouve cela sympa, mais cela s’arrête là. Sur sa grande confiance en lui-même, Bichsel précise: «Si cela n’avait pas été le cas, je ne serais pas venu en Suède.» Le jeu physique figure dans ses qualités, où ses 1m96 et 102 kg sont des atouts: il colle à la peau de l’adversaire.

Bichsel se fixe lui-même des objectifs élevés, mais il les garde pour lui. C’est un gars tranquille, Il n’a pas d’idole précise dans le hockey, mais il admire tous les joueurs qui ont su faire leur chemin en NHL ou en National League. «La manière dont ils ont su développer leur carrière, c’est quelque chose qui m’impressionne», dit Bichsel. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11