La Liberté

Le Dragon fait chauffer sa calculette

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Pour aider leur club à traverser la crise, les joueurs de Fribourg-Gottéron (ici, de gauche à droite, Matthias Rossi, David Desharnais, Andreï Bykov et Philippe Furrer) n’échapperont sans doute pas à une baisse de salaire. © Charles Ellena
Pour aider leur club à traverser la crise, les joueurs de Fribourg-Gottéron (ici, de gauche à droite, Matthias Rossi, David Desharnais, Andreï Bykov et Philippe Furrer) n’échapperont sans doute pas à une baisse de salaire. © Charles Ellena
Partager cet article sur:
15.09.2020

Avec un manque à gagner chiffré à 7 millions, Gottéron cherche à économiser. Dans tous les secteurs

François Rossier

Hockey sur glace » A peine le conseiller fédéral Alain Berset a-t-il permis le remplissage des patinoires aux deux tiers que Fribourg-Gottéron s’inquiétait d’un manque à gagner chiffré à… sept millions de francs! Un montant énorme et nettement supérieur à ceux annoncés par la concurrence. Bienne a parlé de 2 à 3 millions de francs, Lausanne de 4 à 6, Berne de 5 et ce avec une diminution de spectateurs bien plus importante qu’à Fribourg. Comment se fait-il que le Dragon doive faire face à une aussi grande perte? «Ces 7 millions annoncés représentent le manque à gagner par rapport à notre budget d’avant le Covid-19. Depuis, il a déjà été adapté», nuance Hubert Waeber, le président des Dragons.

Des charges identiques

Depuis quelques semaines, le

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00