La Liberté

Le chômage partiel comme pansement

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Julien Sprunger (avec le 86) et ses coéquipiers toucheront l’entier de leur salaire en avril. Et après? © Charly Rappo-archives
Julien Sprunger (avec le 86) et ses coéquipiers toucheront l’entier de leur salaire en avril. Et après? © Charly Rappo-archives
Partager cet article sur:
02.04.2020

Huit associations sportives du canton, dont Gottéron, ont fait appel au Service public de l’emploi (SPE)

Pierre Schouwey

Finances » Pour le HC Fribourg-Gottéron SA, l’extension du chômage partiel aux salariés détenteurs d’un contrat à durée déterminée a été accueillie comme une victoire. Les joueurs n’étant engagés que pour une ou plusieurs saisons, ils ne seraient pas entrés dans le champ d’application du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) sans l’assouplissement en vigueur depuis la mi-mars. Une aide financière bienvenue pour Raphaël Berger, directeur général des Dragons, qui nuance cependant: «C’est un bol d’air compte tenu de la crise actuelle et nous sommes reconnaissants envers les autorités. Mais nous ne récupérons qu’une partie de l’argent que nous aurions gagné si les play-off n’avaient pas été annulés.»

A d

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00