La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Killian Mottet: sans rancune

De retour de Riga, l’attaquant fribourgeois dresse le bilan de ses premiers mondiaux. Il est mitigé

Killian Mottet (à gauche) avec Nico Hischier: «Normalement, c’est à la Playstation que je joue avec lui!» © Keystone
Killian Mottet (à gauche) avec Nico Hischier: «Normalement, c’est à la Playstation que je joue avec lui!» © Keystone

Pierre Salinas

Publié le 04.06.2021

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Hockey sur glace » Destination repos. Il était 14h, ce vendredi, quand Killian Mottet (30 ans), au volant de sa voiture, a déclenché son kit main libre pour répondre aux questions du journaliste. De retour de Riga, où il avait subi moins de vingt-quatre heures plus tôt une élimination frustrante en quart de finale des mondiaux, l’attaquant fribourgeois venait de quitter ses coéquipiers de l’équipe de Suisse et n’aspirait qu’à prendre quelques vacances. Interview entre deux tunnels.

Vous étiez dans les tribunes lors du quart de finale perdu jeudi face à l’Allemagne. Comment avez-vous vécu ce match?

Killian Mottet: J’étais très tendu. J’imagine que j’aurais été moins tendu si j’avais été sur le banc car, assis dans les tribunes, le sentiment est un

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00