La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La «révolution» suisse est en marche

Fini le jeu de possession: au contraire de son prédécesseur, Murat Yakin prône un football vertical

Breel Embolo (à gauche) avec Murat Yakin: le premier a été définitivement adoubé par le second. © Keystone
Breel Embolo (à gauche) avec Murat Yakin: le premier a été définitivement adoubé par le second. © Keystone

Laurent Ducret

Publié le 29.09.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Coupe du monde » Adieu le jeu de possession prôné avec succès par Vladimir Petkovic, bienvenue dans la verticalité de Murat Yakin! Au soir du parcours contrasté de l’équipe de Suisse en Ligue des nations avec trois défaites pour commencer et trois victoires pour conclure, le constat est bien là: la Suisse a changé de style.

Cette «révolution» est incarnée par Breel Embolo (lire aussi en page 23). Désormais incontournable avant-centre de l’équipe, le Bâlois sonne la charge avec sa puissance presque phénoménale. Pour l’exploiter pleinement, Murat Yakin demande à ses joueurs d’allonger beaucoup plus le jeu. «Je connais très bien Breel. Il a débuté avec moi à Bâle, rappelle Murat Yakin. J’avoue que le voir aujourd’hui comme un véritable N°9 me surprend quelq

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11