La Liberté

Touche pas à mon footballeur!

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Mbabbé (gauche) et Neymar disent non au racisme. © Keystone-archives
Mbabbé (gauche) et Neymar disent non au racisme. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
16.01.2021

Jean Ammann

Chronique

Negru. Comprenons-nous bien: je ne suis pas pour le racisme, je serais même plutôt contre, et d’ailleurs, un de mes bons copains est noir sans que cela ne jette une ombre sur notre relation étale. Cela étant posé, et pour lever toute équivoque, je lis dans Le Monde (14 janvier) une tribune intitulée: «2020, l’année où les footballeurs se sont élevés contre le racisme».

Quinze ans après la réaction dégoûtée de Samuel Eto’o («Ça suffit»), après des décennies de cris de singes, de jets de bananes, les footballeurs ont quitté le stade, le 8 décembre dernier, parce qu’un arbitre assistant a traité un entraîneur de «negru». Quand, comme beaucoup de footballeurs, on ne sait pas le roumain, le qualificatif de negru prête à confusion. Or, negr

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00