La Liberté

Mesurer ses gestes et ses paroles

Swiss Olympic, qui se targue d’une politique de tolérance zéro pour les abus sexuels, a lancé le programme «Contre les abus sexuels dans le sport», en collaboration avec l’Office fédéral du sport. © Corinne Aeberhard-archives/photo prétexte
Swiss Olympic, qui se targue d’une politique de tolérance zéro pour les abus sexuels, a lancé le programme «Contre les abus sexuels dans le sport», en collaboration avec l’Office fédéral du sport. © Corinne Aeberhard-archives/photo prétexte
Partager cet article sur:
11.02.2020

Comment prévenir les abus sexuels dans le sport? Les «encadrants» doivent adapter leur comportement

Patricia Morand

Prévention » La gymnaste Simone Biles, l’ancienne patineuse artistique Sarah Abitbol et la cavalière Amélie Quéguiner ont brisé la loi du silence. L’Américaine et les deux Françaises ont révélé avoir été victimes d’abus sexuels. L’été dernier, l’ex-entraîneur en chef du centre d’entraînement régional à l’artistique de Wil a passé deux mois en prison pour des actes délictueux, remontant à 2017, envers une gymnaste de 17 ans. «Les abus sexuels ne sont pas plus nombreux dans le sport qu’ailleurs, mais ils ne sont pas exclus», rappelle Jeunesse & Sport qui traite, dans ses cours, de la juste mesure entre proximité et distance.

Dans le feu de l’action à l’entraînement, le moniteur corrige et rattrape. Il tend une main pour évit

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00