La Liberté

Djakovic remet le couvert

Antonio Djakovic est insatiable à Rome. © Keystone
Antonio Djakovic est insatiable à Rome. © Keystone
Publié le 18.08.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Natation » Le Thurgovien de 19 ans a glané une deuxième médaille d’argent aux européens de Rome à l’occasion du 400 m libre.

L’exploit d’Antonio Djakovic est venu effacer quelque peu la déception engendrée par les 4es places de Jérémy Desplanches, privé de podium pour 0’’55 sur 200 m 4 nages, et de Roman Mityukov, qui a manqué la 3e place du 100 m dos pour 0’’63 après avoir déjà dû digérer une 4e place dans le relais 4x200 m libre et le 200 m dos. «Il y a beaucoup d’émotions, car la saison était très longue. Réussir un tel chrono en battant mon record de Suisse de près de deux secondes pour conquérir l’argent, c’est tout simplement incroyable», a lâché un Antonio Djakovic en larmes au micro de la RTS quelques minutes après sa course. «J’espérais simplement pouvoir me mêler à la lutte pour les médailles ici, et j’obtiens deux fois l’argent. Je suis fier, heureux», a poursuivi le Thurgovien.

Auteur d’un départ ultrarapide, Antonio Djakovic a certes dû s’avouer vaincu devant l’Allemand Lukas Martens, sacré en 3’42’’50, mais il a maîtrisé son sujet pour nager en 3’43’’93. Ce chrono lui aurait permis de se parer de bronze aux JO 2021!

Cette médaille permet ainsi à Swiss Aquatics d’afficher le meilleur bilan de son histoire dans des européens, le record précédent étant de trois podiums (Helsinki 2000 et Budapest 2021). Et avec un peu de chance du côté des nageurs genevois, le bilan aurait pu être plus reluisant encore…

La joie d’Antonio Djakovic contrastait évidemment avec la détresse de Jérémy Desplanches, habitué des podiums depuis 2018 avec quatre médailles à son palmarès (or européen en 2018, argent européen en 2021, argent mondial en 2019 et bronze olympique en 2021). «Je suis hyper déçu, et triste. C’est une année horrible, a-t-il lâché. J’ai connu des problèmes toute l’année», a rappelé au micro de la RTS le Genevois, qui a souffert du Covid à la fin de l’hiver avant d’être victime d’un lumbago mi-juillet.

«Il y a beaucoup de frustration avec cette médaille en chocolat. J’ai énormément d’excuses, mais je n’ai pas envie d’en trouver», a-t-il glissé avant de relever: «Je savais que j’étais à 70% de mes moyens en arrivant. C’est d’autant plus dur que si j’avais évolué à mon niveau (son record de Suisse est de 1’56’’17 alors qu’il a réalisé 1’58’’89 en finale, ndlr), je leur aurais mis une seconde. Une médaille m’aurait fait du bien au moral.»

Roman Mityukov était moins marqué que Jérémy Desplanches. «Je ne suis pas autant déçu qu’après le 200 m dos, qui constituait mon grand objectif», a expliqué au micro de la RTS le Genevois de 22 ans, qui s’était paré de bronze sur 200 m dos lors des européens 2021. «Je suis content d’avoir terminé 4e du 100 m dos, une épreuve que je n’ai pas vraiment préparée, et d’avoir su me relever après ma 4e place du 200 m dos qui m’a laissé un goût amer», a-t-il conclu. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Premier succès de Portalban

    Football » Mieux vaut tard que jamais. Néopromu en première ligue, Portalban/Gletterens a attendu la 8e journée pour cueillir son premier succès de la...
  • pictogramme abonné La Liberté Un Tavel-Fribourg corvéable à souhait

    Badminton » Les Fribourgeois ont obtenu une victoire et un nul ce week-endDeux matches, cinq points: Tavel-Fribourg est «assez content» de la première double...
  • pictogramme abonné La Liberté Le titre fribourgeois pour Faye Schoch

    Hippisme » Après avoir disputé l’essentiel de ses concours de la saison à l’étranger, Faye Schoch a retrouver les terrains de la région. La cavalière de...
  • pictogramme abonné La Liberté Championne de Suisse «sans pression»

    Les lauriers du week-end Powerlifting » «Je savais que j’avais des chances, mais pas au point de terminer première.» Morgane Charrière est devenue dimanche...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11