La Liberté

Pour un «déconfinacheck» médical

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le plus souvent, c'est vers leur médecin de famille que les Suisses se tournent pour avoir des réponses concernant leur vie après la pandémie. © Keystone-archives
Le plus souvent, c'est vers leur médecin de famille que les Suisses se tournent pour avoir des réponses concernant leur vie après la pandémie. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
24.04.2020

Après le semi-confinement, les toubibs romands veulent superviser le retour à la normale pour le public

Raphaël Besson

Coronavirus » La pandémie de coronavirus produit aussi des barbarismes. Pourtant le concept de «déconfinacheck» que lancent les médecins ­romands mérite l’attention. Il pourrait même devenir un enjeu essentiel, autant pour la santé de chacun que pour le respect de sa sphère privée. Président de la Société vaudoise de médecine (SVM) et de celle de la Suisse romande (SMSR), Philippe Eggimann souligne les enjeux.

«On a mentionné ce principe dans un courrier envoyé il y a une dizaine de jours aux conseillers d’Etat romands responsables de la santé. Ils nous ont déjà dit que c’était intéressant», relève le Vaudois. L’essentiel du message tient dans la constatation suivante: «Autant les décisions de confinement ont été coercitives, centralisé

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00