La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le procureur égratigne le «corbeau»

Le procureur général Eric Cottier n’a pas mâché ses mots dans son réquisitoire. © Keystone-archives
Le procureur général Eric Cottier n’a pas mâché ses mots dans son réquisitoire. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
Publié le 27.10.2021

Eric Cottier maintient ses accusations contre Fabien Dunand et ses procédés «détestables»

Justice » A l’atmosphère tendue du premier jour du procès de Fabien Dunand a succédé hier un affrontement entre hommes de loi. Moins chargé en souffrance personnelle peut-être que lors du témoignage de Jacqueline de Quattro, mais tout aussi virulent et sans concessions de part et d’autre.

Pour le Ministère public, l’accusé doit être condamné par la Cour comme il l’a été précédemment par voie d’ordonnance pénale. Il est bien coupable de calomnie et de menaces alarmant la population dans l’affaire de la prétendue pollution de la nappe phréatique de Bioley-Orjulaz par le Groupe Orllati, avec la complaisance de l’ancienne conseillère d’Etat. Pour la défense, l’ancien rédacteur en chef de 24 heures, auteur de lettres anonymes (fin 2016-début 2017), mérite au con

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00