La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Des extraits du rapport dévoilés

Le syndicat SSP accuse l’Exécutif nyonnais d’avoir étouffé la question de la souffrance du personnel

Le syndic Daniel Rossellat, ici en décembre lors de l’éclatement de la crise, se dit choqué par la démarche des syndicats. © Keystone-archives
Le syndic Daniel Rossellat, ici en décembre lors de l’éclatement de la crise, se dit choqué par la démarche des syndicats. © Keystone-archives

Achille Karangwa

Publié le 28.01.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Crise à Nyon » Nouveau rebondissement dans la crise qui secoue l’administration de la ville de Nyon depuis cet été. Hier, le Syndicat des services publics (SSP) a diffusé un communiqué jalonné d’extraits du rapport d’enquête, tenu secret jusqu’ici, écrit par l’ex-juge cantonal Pierre Muller. En le citant, le SSP accuse l’exécutif d’avoir occulté ce qui «correspond bel et bien à la définition de mobbing et harcèlement psychologique» de la part du secrétaire municipal.

Le syndic Daniel Rossellat, «choqué» de la démarche, dément d’avoir tenté de le couvrir. Il assure que les comportements répréhensibles seront sanctionnés. La nouvelle sème le trouble dans la préparation de la séance extraordinaire du Conseil communal consacrée à cette crise, lundi soir.

Propos blessants

Depuis les révélations dans la presse de cet automne, «où sont passés les témoignages des victimes de harcèlement?», interroge le syndicat en titre de son long communiqué. Et de divulguer des parties conclu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00