La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Débat relancé sur le salaire minimum

Ensemble à gauche veut rouvrir les discussions et appelle son camp à former un comité d’initiative

Un salaire minimum de 23 francs de l’heure? La situation genevoise suscite des vocations au sein de la gauche vaudoise. © Keystone-archives
Un salaire minimum de 23 francs de l’heure? La situation genevoise suscite des vocations au sein de la gauche vaudoise. © Keystone-archives

Louis Viladent

Publié le 13.05.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Travail » L’expérience genevoise aura servi d’étincelle. Mardi, la section vaudoise d’Ensemble à gauche a appelé les partis, syndicats et associations du canton à constituer un comité d’initiative pour un salaire minimum à 23 francs de l’heure.
Le modèle proposé s’inspire en large partie des dispositions prises au bout du lac l’année passée, mais s’inscrit aussi dans les efforts fournis par la gauche vaudoise depuis plusieurs années visant à mettre la thématique à l’agenda cantonal.

Histoire d’une idée

En 2011 déjà, les citoyens vaudois avaient été appelés à se prononcer sur la mise en place d’un salaire minimum. De peu – 51% de non – l’initiative n’avait pas passé la rampe. Au mois de mars 2022, une

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11