La Liberté

Une véritable épidémie de délations

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les balcons n’ont pas désempli durant la crise sanitaire de Covid-19. Entre deux applaudissements pour le personnel soignant, certains les ont aussi utilisés comme postes d’observation. © Keystone (photo prétexte)
Les balcons n’ont pas désempli durant la crise sanitaire de Covid-19. Entre deux applaudissements pour le personnel soignant, certains les ont aussi utilisés comme postes d’observation. © Keystone (photo prétexte)
Partager cet article sur:
04.06.2020

Crise sanitaire oblige, de nombreux citoyens ont dénoncé à la police des comportements inadéquats

Marc-Roland Zoellig

Société » On l’imagine volontiers la mine acariâtre, écartant un pan de rideau du salon afin d’épier ses voisins. Mais cette caricature peu flatteuse ne saurait résumer le délateur, ce quidam prompt à composer le numéro ou l’adresse e-mail de la police afin de dénoncer tel ou tel comportement sortant des clous. A la faveur de la crise que le monde a traversée (et traverse encore), ce personnage vit même une sorte d’heure de gloire, auréolé qu’il est du titre de citoyen modèle appliquant scrupuleusement les directives sanitaires, tout en faisant le nécessaire pour que son zèle soit contagieux. A d’autres époques et sous d’autres régimes, il aurait reçu une médaille.

La délation, malgré la connotation négative que comporte ce terme, peut endosser, dans l’esp

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00