La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une agonie de plusieurs minutes

Selon les experts entendus hier par les juges, on s’est acharné sur la victime de l’infanticide de Vuadens

La fillette âgée de deux ans et demi a subi une véritable grêle de coups avant de mourir asphyxiée. © Charly Rappo/photo prétexte
La fillette âgée de deux ans et demi a subi une véritable grêle de coups avant de mourir asphyxiée. © Charly Rappo/photo prétexte

Marc-Roland Zoellig

Publié le 30.03.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Justice » D’après le rapport de l’autopsie pratiquée sur la petite victime de l’infanticide de Vuadens (La Liberté d’hier), la fillette âgée de deux ans et demi a subi une véritable grêle de coups avant de mourir asphyxiée. Selon toute vraisemblance, la personne ayant mis fin à ses jours l’a étouffée en utilisant ses mains. Il lui a d’abord fallu exercer une pression continue sur la bouche et le nez de la petite fille durant une minute au moins, jusqu’à ce qu’elle cesse de se débattre et perde connaissance. Afin de provoquer son décès, ses voies respiratoires ont ensuite été maintenues obstruées durant plusieurs minutes supplémentaires, a développé un médecin légiste de l’Unité forensique du Centre universitaire romand de médecine légale (CURML),

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11