La Liberté

Un chantier jugé pas assez durable

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le réaménagement de la route cantonale entre le pont de Pérolles et le giratoire des Grangettes nécessite 14 000 mètres cubes de grave. © Charly Rappo
Le réaménagement de la route cantonale entre le pont de Pérolles et le giratoire des Grangettes nécessite 14 000 mètres cubes de grave. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
21.04.2020

A Marly, le gravier utilisé pour les travaux routiers vient de France. Irresponsable, estime un député

Nicolas Maradan

Infrastructures » A Marly, le réaménagement de la route cantonale entre le pont de Pérolles et le giratoire des Grangettes interpelle le chrétien-social Benoît Rey (Fribourg). Dans une question adressée au Conseil d’Etat, le député déplore le fait que le gravier nécessaire soit livré par des camions venant de France. «Le trafic poids lourd est un facteur très important de pollution, d’émission de dioxyde de carbone (CO2) et d’autres gaz à effet de serre et devrait être réservé à des transports locaux ou des transports indispensables», insiste l’élu, estimant la démarche «écologiquement irresponsable».

L’appel d’offres prévoyait un volume de grave de 14 000 mètres cubes, ce qui correspond au chargement de près de 1000 camions à 5 essieux.

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00