La Liberté

Riaz et Tavel vont perdre des plumes

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Avant la crise du coronavirus, les urgences de Riaz n’accueillaient en moyenne que 8 patients par nuit. Alain Wicht-archives © Freiburger Nachrichten
Avant la crise du coronavirus, les urgences de Riaz n’accueillaient en moyenne que 8 patients par nuit. Alain Wicht-archives © Freiburger Nachrichten
Partager cet article sur:
08.07.2020

Le coronavirus accélère la mue de l’Hôpital fribourgeois en centralisant les soins aigus à Villars-sur-Glâne

Nicolas Maradan

Santé » A la fin de l’année passée, l’Hôpital fribourgeois (HFR) esquissait les contours de sa Stratégie 2030: centralisation des soins aigus passant par la construction d’un nouvel établissement de pointe dans le Grand Fribourg et création dans les districts de centres de santé dédiés avant tout aux soins ambulatoires. Dans ce contexte, pas de place pour les blocs opératoires de Riaz et de Tavel, condamnés à terme à fermer leurs portes. Sauf qu’entre-temps, le coronavirus est passé par là, imposant notamment la suspension des interventions non urgentes pendant plusieurs semaines. Pour faire face à la pandémie, l’hôpital a fermé les salles d’opération de ses sites périphériques et réduit les horaires d’ouverture des urgences en Gruyère et en Singine. A l’orig

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00