La Liberté

Le coronavirus éclipse le FIFF

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Ne manquant pas d’humour, Philippe Clivaz (à gauche) et Thierry Jobin arboraient ce mercredi un pin’s avec l’inscription suivante: «Jusqu’ici tout va bien». Tirée du film La Haine de Mathieu Kassovitz, la citation se conclut cependant ainsi: «Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage»… © Charly Rappo
Ne manquant pas d’humour, Philippe Clivaz (à gauche) et Thierry Jobin arboraient ce mercredi un pin’s avec l’inscription suivante: «Jusqu’ici tout va bien». Tirée du film La Haine de Mathieu Kassovitz, la citation se conclut cependant ainsi: «Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage»… © Charly Rappo
Partager cet article sur:
04.03.2020

Le Festival international de films de Fribourg annule sa 34e édition, qui devait s’ouvrir le 20 mars

Aurélie Lebreau

Cinéma » La 34e édition du Festival international de films de Fribourg (FIFF), qui devait se tenir du 20 au 28 mars, était fin prête – jusqu’aux 12’500 programmes déjà imprimés et précieusement empilés dans les locaux du festival, à l’Ancienne Gare de Fribourg. Mais mardi après-midi, face à l’épidémie de coronavirus, les organisateurs de la manifestation (qui avait attiré près de 43’000 visiteurs l’an passé) ont compris qu’ils allaient devoir l’annuler. La nouvelle, un coup de tonnerre dans le ciel fribourgeois, a été communiquée ce mercredi soir. Thierry Jobin, directeur artistique, et Philippe Clivaz, directeur opérationnel, commentent une décision qui s’est révélée difficile à prendre.

Quels sont les éléments

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00