La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La résurrection, mode d’emploi

La signification religieuse de Pâques tend à s’effacer. Des étudiants la célèbrent avec ferveur à Fribourg

Les jeunes de l’institut Philanthropos, à Bourguillon, se sont retrouvés jeudi autour d’un repas rappelant celui que Jésus a partagé avant d’être conduit à la mort. © Alain Wicht
Les jeunes de l’institut Philanthropos, à Bourguillon, se sont retrouvés jeudi autour d’un repas rappelant celui que Jésus a partagé avant d’être conduit à la mort. © Alain Wicht

Patrick Chuard

Publié le 16.04.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Fête religieuse » La croyance dans la résurrection est en recul. Quelque 45% des Suisses disent plus ou moins croire à une vie après la mort dans une enquête fédérale de 2019: une étude où le mot «résurrection» n’est pas formulé (lire ci-dessous). A la veille de Pâques, fête qui célèbre la résurrection du Christ, Charles Morerod relativise un peu la portée des statistiques: «Un philosophe italien connu pour son athéisme avait confié à des proches après la mort de sa femme: «Je sais que je la reverrai.» En fait, il avait cette espérance profonde en lui alors qu’il professait le contraire. Il est possible que beaucoup de gens aient cette certitude à la mort de leurs proches tout en affirmant qu’ils ne croient pas en la résurrection», dit l’évêqu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11