La Liberté

La présidente met la fantaisie de côté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La socialiste Adeline Jungo, habitante de la Basse-Ville de Fribourg, présidera le Conseil général durant un an. "J'ai des ambitions pour la suite", assure-t-elle. © Charly Rappo
La socialiste Adeline Jungo, habitante de la Basse-Ville de Fribourg, présidera le Conseil général durant un an. "J'ai des ambitions pour la suite", assure-t-elle. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
02.06.2020

Adeline Jungo endosse le rôle de première citoyenne de la capitale avec sérieux et un zeste de fermeté

Patrick Chuard

Fribourg » Elle avait le trac avant de présider sa première séance de Conseil général, la semaine passée. «J’ai presque appris le règlement par cœur», avoue Adeline Jungo, pour illustrer son appréhension. Pourtant, la trentenaire socialiste a fait merveille. Cadrant les débats avec ce qu’il faut de courtoisie et de fermeté. Après neuf ans au Conseil général, membre de la commission financière, la voici au perchoir pour un an. Avec l’intention, précise l’habitante de la Basse-Ville, de «représenter tous les habitants de Fribourg, quel que soit leur statut social.»

Extrait du speech inaugural: «Je voulais prononcer un discours qui sorte quelque peu des sentiers battus, mais il est des coutumes qu’on ne peut, bien sûr, pas décemment jeter aux oubliettes. C’est pourquoi je vais

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00