La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Fête-Dieu: faut-il renoncer aux coups de canon pour les réfugiés ukrainiens?

C’est le vœu d’un habitant fribourgeois, relayé par le président du Conseil général de la ville auprès de l’évêque de Lausanne, Genève et Fribourg

Les membres de l'Amicale de la Batterie de campagne 13 sont chargés chaque année de tirer des coups de canon depuis Lorette lors de la Fête-Dieu. © Charly Rappo - Archives
Les membres de l'Amicale de la Batterie de campagne 13 sont chargés chaque année de tirer des coups de canon depuis Lorette lors de la Fête-Dieu. © Charly Rappo - Archives

Stéphanie Schroeter

Publié le 02.06.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Fribourg » C’est sans doute le rendez-vous que tous les lève-tôt de la ville de Fribourg attendent avec impatience. La Fête-Dieu aura lieu jeudi prochain 16 juin.

Comme chaque année depuis des temps immémoriaux, les murs de la Basse-Ville devraient trembler. Plusieurs coups de canon devraient être tirés dès 6 h du matin et jusqu’à midi depuis les hauteurs de Lorette. Sauf que cette année, les canons pourraient être muets. C'est le souhait d'un habitant de la capitale cantonale qui a récemment écrit à l’évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, Charles Morerod, pour lui demander de réfléchir au maintien de cette tradition étant donné la présence de réfugiés ukrainiens à Fribourg.

Plus pacifique…

L’auteur de la missive? Mario Parpan, qui vient d’

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11