La Liberté

Du beurre importé au pays du lait

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les membres de l’Organisation sectorielle pour le beurre, dont fait partie Cremo, ont besoin d’avoir recours à l’importation pour compléter leur stock (archives). © Alain Wicht
Les membres de l’Organisation sectorielle pour le beurre, dont fait partie Cremo, ont besoin d’avoir recours à l’importation pour compléter leur stock (archives). © Alain Wicht
Partager cet article sur:
05.07.2020

Les fabricants industriels de beurre n’ont pas suffisamment de stock pour couvrir les besoins

Magalie Goumaz

Agriculture » L’annonce, ce printemps, que 1000 tonnes de beurre allaient être importées n’est pas passée inaperçue au pays du lait. L’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) a en effet répondu favorablement à la demande de l’Interprofession du lait, qui regroupe les acteurs de la branche. Cremo, comme les autres membres de l’Organisation sectorielle pour le beurre (OS Beurre), pourra ainsi compléter son stock et éviter la pénurie à la fin de l’année.

Cremo confirme avoir, «comme tous les autres membres de l’OS Beurre, besoin de beurre étranger pour assurer l’approvisionnement de ses clients», répond Thomas Zwald, son secrétaire général. La part qui revient à Cremo s’élève à quelques centaines de tonnes, précise-t-il.

Producteurs f&

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00