La Liberté

Des facteurs en ordre de bataille

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le soldat Bonardo et la sergente Kalix déplacent des montagnes de colis à l'office postal de la place d'armes de la Poya. © Alain Wicht
Le soldat Bonardo et la sergente Kalix déplacent des montagnes de colis à l'office postal de la place d'armes de la Poya. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
08.04.2020

La Poste de campagne de l’armée suisse est très sollicitée. Reportage à la caserne de la Poya

Marc-Roland Zoellig

Armée » La crise sanitaire bouleverse les habitudes au sein de l’armée suisse. Certains corps de troupe parfois jaugés avec un sourire en coin deviennent soudain les vedettes de la division. C’est le cas des soldats sanitaires, mais aussi des facteurs en tenue de camouflage de la Poste de campagne. Le soldat Bonardo, engagé à l’office postal de la place d’armes de la Poya à Fribourg, a du travail plein les bras depuis que les mesures de semi-confinement décrétées par le Conseil fédéral contraignent les citoyens appelés sous les drapeaux à passer leurs week-ends en caserne. Avec pour corollaire une augmentation considérable du volume des colis adressés à la troupe.

«Notre rôle ne se résume pas à distribuer des paquets, il consiste aussi à maintenir le moral des t

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00