La Liberté

Décisions sur la chasse justifiées

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’Etat défend sa politique de la chasse. Il estime que «la situation des effectifs de la faune sauvage est tout sauf inquiétante dans le canton de Fribourg». © Keystone/photo prétexte
L’Etat défend sa politique de la chasse. Il estime que «la situation des effectifs de la faune sauvage est tout sauf inquiétante dans le canton de Fribourg». © Keystone/photo prétexte
Partager cet article sur:
06.06.2020

Le Conseil d’Etat répond aux critiques sur ses choix liés à la réglementation de la chasse

Stéphanie Buchs

Réponse » La protection des biotopes et des espèces est une préoccupation importante du Conseil d’Etat. C’est ainsi que le Gouvernement fribourgeois introduit sa réponse au député Rudolf Vonlanthen (plr, Chevrilles) qui a déposé une question sur la faune sauvage et sa protection. Il y affirmait: «On peut voir que notre faune indigène a considérablement diminué au cours des vingt dernières années.» Et de remettre en question la politique des services de l’Etat concernés par cette problématique, en lançant toute une série de questions en lien avec la défense des chasseurs.

Le Conseil d’Etat répond d’abord que, de manière générale et contrairement à ce que Rudolf Vonlanthen prétend, la faune n’est pas en diminution dans le canton. Il précise: «A l’exception de la population de chamois, dont la régulation a été corrigée avec succès depuis 2017, la situation des effectifs de la faune sauvage est tout sauf inquiétante dans le canton de Fribourg.»

Chamois en hausse

A l’inquiét

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00