La Liberté

Collégiens prêts à riposter

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partis de l’école en mars dernier pour cause de pandémie de Covid-19, les étudiants (ici ceux du Collège Saint-Michel) voient d’un mauvais œil la tenue d’examens écrits de maturité. © Charly Rappo
Partis de l’école en mars dernier pour cause de pandémie de Covid-19, les étudiants (ici ceux du Collège Saint-Michel) voient d’un mauvais œil la tenue d’examens écrits de maturité. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
25.04.2020

Contrairement aux autres cantons romands, Fribourg veut maintenir les examens écrits de maturité. Les étudiants, eux, considèrent qu’ils doivent être annulés dans tout le pays. Le Conseil fédéral tranchera

Magalie Goumaz

Ecoles » Le conseiller d’Etat Jean-Pierre Siggen reste de marbre. Contre l’avis des étudiants et des autres cantons romands, il a réaffirmé hier matin en conférence de presse sa volonté de maintenir à Fribourg les examens écrits de maturité. Le Conseil fédéral devra trancher.

Alors que les oraux ont déjà été annulés dans toute la Suisse, le chef de la Direction de l’instruction publique, de la culture et du sport (DICS) estime que «passer l’écrit est une chance pour les étudiants». Il fait remarquer qu’en principe, les résultats qui en découlent sont meilleurs que ceux du reste de l’année. Si la maturité devait être attribuée sur la seule base des notes du premier semestre, 15% des élèves ne rempliraient pas les conditions. Habituellement, lorsque

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00