La Liberté

Ces forêts qu’on ne touche plus

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Dans la réserve de la Souche, les arbres tombés à cause de Lothar font désormais partie du décor. © Alain Wicht
Dans la réserve de la Souche, les arbres tombés à cause de Lothar font désormais partie du décor. © Alain Wicht
Dans la réserve de la Souche, les arbres tombés à cause de Lothar font désormais partie du décor. © Alain Wicht
Dans la réserve de la Souche, les arbres tombés à cause de Lothar font désormais partie du décor. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
23.08.2019

Après l’ouragan Lothar, cinq réserves forestières ont été constituées dans le canton de Fribourg

 

Laura Bomio

Lothar, 20 ans plus tard (6/6) » Tout l’été, La Liberté arpente les forêts du canton, vingt ans après la «tempête du siècle». Dernier épisode.

Il y a 20 ans, l’ouragan Lothar frappait la Suisse, emportant sur son passage de nombreux arbres. Depuis, une partie de ces zones dévastées ont été constituées en réserves forestières. Le canton de Fribourg en compte actuellement quinze (ce qui correspond à une surface de 1200 hectares), dont un tiers a été créé à la suite de Lothar.

Une réserve forestière est une zone que le propriétaire accepte de ne pas exploiter durant 50 ans, recevant, en contrepartie, une indemnité de la part de l’Etat, explique Adrian Aebischer, collaborateur scientifique au Service des forêts et de la nature du canton de Fribourg. &laq

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00