La Liberté

«Ce n’est plus la même chose»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le quotidien de Jean-Claude Schorderet, cantonnier de la ville de Fribourg, est rythmé entre autres par le ramassage des déchets et l’entretien des grilles du quartier de Pérolles. © Charly Rappo
Le quotidien de Jean-Claude Schorderet, cantonnier de la ville de Fribourg, est rythmé entre autres par le ramassage des déchets et l’entretien des grilles du quartier de Pérolles. © Charly Rappo
François Dunand, chef du secteur Voirie, à Fribourg.
François Dunand, chef du secteur Voirie, à Fribourg.
Partager cet article sur:
01.04.2020

La voirie de Fribourg fait face à la pandémie de coronavirus avec confiance. Ses employés relèvent cependant quelques étrangetés comme des poubelles publiques remplies de déchets ménagers

Alice Caspary

Fribourg » «Aujourd’hui, jeter son mouchoir par terre peut être dangereux, car s’il est infecté, le risque de contamination est grand», explique Jean-Claude Schorderet, l’un des 17 cantonniers de la ville. Engagé en 2007 à la voirie de Fribourg, il parcourt chaque jour, à lui seul, entre 10 et 15 km à pied. «C’est un plaisir. Ce qui est plus compliqué par contre, c’est de travailler lors d’intempéries.»

Son quotidien au travail, comme celui de ses collègues de la voirie, s’inscrit comme une prestation communale indispensable pour garantir la salubrité publique. Il est rythmé par le ramassage des déchets sur le sol, par le désherbage et par l’entretien des différentes grilles du quartier de Pérolles.

Toujours à pied, souvent accompagné de son Glutton, il nous fait v

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00