La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Au chevet de jeunes sans formation

L’Œuvre suisse d’entraide ouvrière propose un projet de microressourcerie pour les jeunes du canton

Le magasin de la microressourcerie vend les créations des jeunes, réalisées à partir d’objets de seconde main. © Charly Rappo
Le magasin de la microressourcerie vend les créations des jeunes, réalisées à partir d’objets de seconde main. © Charly Rappo

Zoé Lüthi

Publié le 06.12.2021

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Fribourg » Pour la raclette et le vin chaud, 9 h, c’est peut-être un peu tôt. Qu’à cela ne tienne: samedi matin, l’équipe de l’Œuvre suisse d’entraide ouvrière (OSEO) de Fribourg était prête à inaugurer sa microressourcerie. Après presque deux ans d’ouverture, il était temps. Depuis janvier 2020, l’organisme propose un projet d’insertion socioprofessionnelle aux jeunes qui ne parviennent pas à entrer en formation, en partenariat avec le programme Avenir 20-25.

La mesure développée, nommée «Vers une insertion professionnelle» (VIP), peut accueillir quatorze jeunes à la fois. Dans les ateliers de l’avenue Beauregard, ils sont encadrés par deux maîtres socioprofessionnels pour transformer des matériaux récupérés en objets divers, qui sont ensuite mis en vent

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11