La Liberté

Amateur d’armes sauvé par le gong

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
22.10.2020

Justice » Amateur et propriétaire de nombreuses armes, ce Gruérien de 43 ans, alcoolisé et fâché par le départ de sa femme et de ses filles avait déversé sa colère en haut lieu en tirant vers le ciel avec son fusil kalachnikov, devant sa maison désertée.

Inévitablement, cela avait attiré la police. Qui n’avait pas regretté son déplacement en retrouvant chez le tireur six fusils non déclarés, et quatre couteaux interdits.

Heureusement pour lui, le quadragénaire avait hérité des fusils il y a huit ans, et acheté les couteaux litigieux depuis plus de dix ans.

Le Ministère public fribourgeois a, du coup, constaté que le gong de la prescription avait sonné depuis longtemps. Il n’a mis à la charge du quadragénaire qu’une amende de trois cents francs pour la cartouche tirée aux moineaux.

Antoine Rüf

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00