La Liberté

«J’aurais aimé servir une femme»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Parfaitement bilingue, Yves Seydoux, «Romand de Berne», joue le rôle de DSK... en suisse allemand! © Charly Rappo
Parfaitement bilingue, Yves Seydoux, «Romand de Berne», joue le rôle de DSK... en suisse allemand! © Charly Rappo
«J’aurais aimé servir une femme» © Charly Rappo
«J’aurais aimé servir une femme» © Charly Rappo
© Charly Rappo
© Charly Rappo
© Charly Rappo
© Charly Rappo
Partager cet article sur:
08.11.2020

Ancien journaliste et porte-parole de conseillers fédéraux, Yves Seydoux est un retraité comédien

Stéphanie Schroeter

Rencontre » On l’écouterait durant des heures. Sans dormir ni manger. Juste en buvant ses paroles. Tout simplement. Parce qu’il est passionnant. Parce qu’il est sympa. Parce qu’il est drôle. Parce que c’est Yves Seydoux. Ce «Romand de Berne», comme il se définit volontiers, a été journaliste à la radio puis porte-parole des conseillers fédéraux Jean-Pascal Delamuraz puis Pascal Couchepin avant d’être la voix de la Vaudoise Assurances, Santésuisse et enfin du Groupe Mutuel. Il aura connu «l’affaire Kopp» mais aussi «le dimanche noir» du 6 décembre 1992 et le refus des Suisses d’adhérer à l’Espace économique européen. Retraité depuis 2018, ce parfait bilingue se consacre aujourd’hui à sa famille, à sa passion des voyages et au théâtre. Avec toujours

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00