La Liberté

Du sexe, sans vanille, ni piment

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Journaliste, mais aussi artiste, Maïa Mazaurette s’engage pour une érotisation du corps masculin. Elle expose ses tableaux en ce moment à la galerie Analix Forever, à Chêne-Bourg. © Maïa Mazaurette
Journaliste, mais aussi artiste, Maïa Mazaurette s’engage pour une érotisation du corps masculin. Elle expose ses tableaux en ce moment à la galerie Analix Forever, à Chêne-Bourg. © Maïa Mazaurette
Partager cet article sur:
20.02.2020

La journaliste Maïa Mazaurette sort deux ouvrages qui s’attaquent au missionnaire du samedi soir

Aude-May Lepasteur

Couple » Rendez-vous était donné devant une grande librairie lausannoise où elle devait dédicacer ses deux derniers ouvrages – un recueil de chroniques et un essai – sortis conjointement il y a peu. Non sans humour, Maïa Mazaurette avait indiqué, afin qu’on la reconnaisse, qu’elle aurait des cernes sous les yeux, «comme sur les photos promotionnelles». La journaliste spécialisée en sexualités, qui tient depuis plusieurs années des chroniques dans Le Monde, GQ, Le Temps, et bien d’autres, était dans la dernière ligne droite d’une intense tournée promotionnelle.

D’une voix douce et vivante, elle rappelle sa conviction: nous valons mieux que nos sexualités étriquées, notre missionnaire du samedi soir, nos pénétrations sans ambitions. Maïa Mazaurette nous veut du bien, elle aimerait que nou

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00