La Liberté

La chasse aux coups de soleil

La crème solaire ça colle, c’est cher et difficile à étaler dans le dos. © Margot Knechtle
La crème solaire ça colle, c’est cher et difficile à étaler dans le dos. © Margot Knechtle
Publié le 05.07.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

C’est ringard! » La crème solaire, ennemie du bronzage parfait, est à bannir de vos habitudes estivales.

La saison des après-midi piscine et glace à l’eau a définitivement fait son grand retour, malgré une canicule record ponctuée de violents orages. Si l’homme craint la grêle et le tonnerre comme le chat craint l’eau froide, il est bien moins méfiant face aux rayons du soleil. Chaque année, on attend notre dose de rayonnements ultraviolets comme un enfant attend le matin de Noël: à nous les marques du marcel et du bermuda, la peau qui pèle et le visage qui fripe comme un pruneau sec! Et après tout, pourquoi utiliser de la crème solaire pour se protéger des ravages d’un cancer de la peau quand on peut paisiblement virer écrevisse sur un paddle au milieu du lac de la Gruyère? C’est pourtant bien connu, le coup de soleil finit par se transformer en bronzage. Griller aux rayons UV est donc une technique imparable pour obtenir rapidement un visage tanné qui saura faire bon nombre d’envieux et d’envieuses.

La crème solaire, ça coûte cher, ça colle, il faut en remettre toutes les deux heures et quand on en met, on bronze moins vite voire pas du tout. Et obtenir un bronzage parfait, c’est le seul objectif de nos vacances: il faut qu’à la rentrée, tout un chacun s’extasie devant notre hâle admirable et nous demande où on a bien pu passer notre été pour que notre habituel teint terne et gris soit désormais si éclatant. Mais si tout un chacun nous suivait sur Instagram, il aurait bien vu les photos au bord de la mer, avec de la graisse à traire plein les guiboles. Quoi? Comment ça, la graisse à traire ça fait brûler? Que nenni! On a bien fait attention à mettre celle qui a un SPF 15 avant de passer la journée à faire la crêpe sur la plage. Mais se tartiner de crème de solaire, ça, hors de question.

Le moment venu, notre peau commencera à peler comme un oignon: c’est normal. On en retrouvera dans nos draps, dans nos vêtements ou sous nos ongles quand on se grattera. Mais ça, ce n’est pas grave. Quelques gommages suffiront à faire disparaître les peaux mortes qui ont grillé aux UV, et on pourra se refaire une séance de l’extrême: les mélanomes, ça ne nous fait pas peur!

Elsa Rohrbasser

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Logements pour étudiants

    Apartis, fondation à but non lucratif, met à disposition des appartements et des studios pour les étudiants en ville de Fribourg
  • Un salon de coiffure, mais pas que

    Coup de cœur » Elisa Reynaud, 24 ans, vient d’ouvrir son salon de coiffure La Beauteria, spécialisé dans la transformation capillaire et la pose...
  • Pas d’ennui autour d’un puzzle

    C’est tendance!Il fait trop chaud, on reste à l’ombre, au frais, dedans. On sort un puzzle?Alors que les journées d’été se ressemblent, qu’il fait chaud à ne...
  • BeReal: l'intrusion ?

    L’article en ligne – Application » Depuis quelques mois, l’application BeReal promettant l’échange de moments authentiques entre amis prend de l’ampleur auprès...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11