La Liberté

«Je m’entraîne entre 10 et 20 heures par semaine»

Selon Flavio, la concentration est une qualité essentielle pour jouer aux échecs. © David Monnier
Selon Flavio, la concentration est une qualité essentielle pour jouer aux échecs. © David Monnier
Partager cet article sur:
27.04.2020

Parle-moi de ton sport!

Flavio Rotunno, écolier fribourgeois de 12 ans, est devenu champion suisse d’échecs dans sa catégorie en 2019. Il raconte son parcours de jeune joueur.

«J’ai découvert les échecs à l’âge de 8 ans, lors d’une exposition organisée par le club d’échecs de Fribourg. J’ai tout de suite été émerveillé par ce jeu alors je me suis inscrit dans la section juniors. Au début, je jouais surtout pour le plaisir avec mes parents et avec mes amis du club. Il faut dire qu’à l’époque déjà, je perdais rarement. Ainsi, voyant mon niveau qui progressait, un de mes professeurs d’échecs m’a encouragé à continuer.

C’est là que je suis passé aux choses sérieuses et que j’ai commencé à participer à des tournois d’un niveau plus élevé, comme le championnat suisse d’échecs rapides en 2017, où j’ai terminé deuxième chez les moins de 10 ans. Mon dernier grand titre est celui de champion suisse en 2019 dans la catégorie des moins de 12 ans! Mon rêve serait de devenir Grand-Maître, qui est le plus haut titre pour un joueur d’échecs.

Les échecs sont comme une guerre sur plateau sans véritables blessés, un jeu de concurrence qui requiert beaucoup de concentration, de patience et surtout du travail. C’est ce mélange de différents aspects qui me plaît tant. Je m’entraîne entre 10 et 20 heures par semaine pour progresser. Selon moi, il est important d’avoir toujours confiance en soi, même si on perd une partie. A côté des échecs, je pratique également le football dans la Team AFF. Ces deux sports sont complémentaires et me permettent d’avoir un équilibre, le football étant plus dynamique que les échecs.

Même si j’ai connu des moments durs, notamment dans mon ancienne école, j’ai surtout fait de belles rencontres grâce aux échecs. Certaines personnes ont beaucoup influencé ma passion pour le jeu d’échecs et m’ont permis d’arriver où j’en suis maintenant.

J’espère qu’à l’avenir les échecs seront reconnus à tous les niveaux comme un vrai sport et que davantage d’activités de formation seront organisées, surtout à Fribourg, pour encourager les jeunes à s’y initier!» Chiara Bovigny

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00