La Liberté

Un coin de paradis automnal

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Vue sur l’île Saint-Pierre (lac de Bienne), le long du sentier Dürrenmatt, qui descend jusqu’à l’église de Gléresse. © Stefano Campestrin
Vue sur l’île Saint-Pierre (lac de Bienne), le long du sentier Dürrenmatt, qui descend jusqu’à l’église de Gléresse. © Stefano Campestrin
Le Vinifuni entre Gléresse et Prêles. © Stefano Campestrin
Le Vinifuni entre Gléresse et Prêles. © Stefano Campestrin
La maison où il a vécu deux ans à partir de 1948. © Stefano Campestrin
La maison où il a vécu deux ans à partir de 1948. © Stefano Campestrin
Les lunettes qui font partie de l’image de Dürrenmatt. © Stefano Campestrin
Les lunettes qui font partie de l’image de Dürrenmatt. © Stefano Campestrin
La rue de Schernelz. © Stefano Campestrin
La rue de Schernelz. © Stefano Campestrin
Partager cet article sur:
27.10.2021

Un nouveau sentier Dürrenmatt mène de Prêles à Gléresse (Ligerz) sur les traces de l’écrivain

Elisabeth Haas

Jura bernois » C’est un coin de paradis. On imagine qu’après avoir vécu en ville, à Berne (et à Zurich peu de temps), Dürrenmatt ait trouvé dans la campagne au-dessus du lac de Bienne, sur les flancs couverts de vignes, une forme de calme et de simplicité nécessaires à la concentration. Et à la vie de famille. C’est au-dessus de Ligerz, dans la bourgade de Schernelz, que l’écrivain suisse a vu grandir ses enfants.

Mais il paraît aussi que non loin, au lieu-dit Festi, où se trouve un domaine dans lequel la famille a déménagé, une colonie artistique devait mener un train bien coloré, dans les années 1920 à 1940. D’ailleurs, Dürrenmatt est resté au bord d’un lac, comme si l’eau et la grandeur du paysage lui étaient indispensables, quand il a élu domicile de 1952 à

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00