La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le Vatican désarmé face à Moscou

Les marges de manœuvre du pape face à l’offensive russe en Ukraine sont limitées. Explications

Le président Vladimir Poutine et le pape François s’étaient rencontrés au Vatican en 2013. Tous deux avaient affirmé alors «privilégier la voie de la négociation» pour une «solution pacifique du conflit» en Syrie. © Keystone
Le président Vladimir Poutine et le pape François s’étaient rencontrés au Vatican en 2013. Tous deux avaient affirmé alors «privilégier la voie de la négociation» pour une «solution pacifique du conflit» en Syrie. © Keystone

Cyprien Viet, I.MEDIA/Cath.ch

Publié le 05.03.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Guerre » La diplomatie vaticane pourrait-elle intervenir en faveur de la paix en Ukraine? Auteur d’une biographie de Jean-Paul II et du livre Le pape qui a vaincu le communisme (Ed. Perrin, 2019), le journaliste Bernard Lecomte craint que non. Selon lui, le Vatican ne peut pas être considéré par Moscou comme une instance neutre compte tenu de la place importante de l’Eglise catholique en Ukraine. Ses explications.

Comment la crise ukrainienne peut-elle être empoignée par les diplomates du Vatican?

Bernard Lecomte: Le problème, c’est que le christianisme en Ukraine présente un paysage extrêmement complexe, avec principalement trois entités différentes, l’Eglise orthodoxe autonome, l’Eglise orthodoxe demeurée sous la juridiction de Moscou, et les catholiques. Avec la guerre, on voit que l’Eglise dépendant du patriarc

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11