La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La logique des blocs a parlé

En cette journée d’élections, notre rédacteur en chef livre son éditorial.

La logique des blocs a parlé © Alain Wicht-archives
La logique des blocs a parlé © Alain Wicht-archives

Serge Gumy

Publié le 28.11.2021

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Il ne fallait pas réveiller la bête endormie. Giflés au premier tour par une gauche unie et triomphante, réveillés en sursaut, les partis bourgeois sont parvenus ce dimanche à maintenir leurs cinq sièges au Conseil d’Etat. L’entente conclue à la mi-temps de cette élection a emmené Philippe Demierre sur son porte-bagages. Grâce au Glânois, l’UDC réintègre le gouvernement après 25 ans d’absence.

Le parti souverainiste profite à plein de la logique des blocs lors du second tour, ainsi que d’une modification profonde des rapports de force au sein du camp bourgeois. Contraint de renoncer à son troisième siège au Conseil d’Etat et à retirer du jeu Luana Menoud Baldi, Le Centre avait besoin des voix UDC pour assurer la réélection de Jean-Pierre Siggen, victime d’un vote sanction il y a troi

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00