La Liberté

L’atome n’a pas dit son dernier mot

Première centrale nucléaire flottante du monde, l’Akademik Lomonossov s’inscrit dans la catégorie des petits réacteurs compacts. Ce bâtiment, qui a pris la mer en août dernier, pourrait fournir en électricité une ville de 100 000 habitants. Il serait destiné à alimenter des plateformes pétrolières en Sibérie orientale. © Rosenergoatom
Première centrale nucléaire flottante du monde, l’Akademik Lomonossov s’inscrit dans la catégorie des petits réacteurs compacts. Ce bâtiment, qui a pris la mer en août dernier, pourrait fournir en électricité une ville de 100 000 habitants. Il serait destiné à alimenter des plateformes pétrolières en Sibérie orientale. © Rosenergoatom
Partager cet article sur:
09.01.2020

Si en Suisse on démantèle Mühleberg, le nucléaire civil va toujours de l’avant à l’échelle internationale

Pascal Fleury

Energie » Alors que le démantèlement de la centrale de Mühleberg a démarré cette semaine, et que les autres réacteurs nucléaires de Suisse devraient être arrêtés à l’horizon 2040, l’énergie atomique continue de rayonner à l’échelle internationale. Actuellement, selon le Forum nucléaire suisse, 54 centrales sont en construction dans 19 pays, tandis que de nombreux chercheurs travaillent sur le développement de réacteurs de nouvelles générations. Rien qu’en Suisse, 50 millions de francs sont alloués annuellement par le secteur public (Confédération, cantons et UE) pour la recherche nucléaire, la moitié pour la fission, l’autre moitié pour la fusion. Les explications du physicien Didier Gavillet, responsable adjoint de la division Energie nucléaire et sécurité &

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00