La Liberté

«On risque une seconde vague durant l'automne»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La Corée du Sud a eu une gestion exemplaire de la crise. Et la Suisse s’en inspire, notamment en matière de dépistage. © Keystone
La Corée du Sud a eu une gestion exemplaire de la crise. Et la Suisse s’en inspire, notamment en matière de dépistage. © Keystone
Partager cet article sur:
21.03.2020

Tant qu’il n’y a pas d’immunité grégaire, l’épidémie de coronavirus durera, selon Antoine Flahault

Thierry Jacolet

Monde » Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale, à l’Université de Genève, analyse l’avancée de l’épidémie de coronavirus en Suisse et dans le monde.

En Suisse, 566 personnes par million d’habitants ont désormais une infection confirmée par le coronavirus. Le pays est, après l’Italie (679 par million), l’un des plus touchés au monde par le coronavirus en pourcentage de sa population.
Comment l’expliquez-vous?

Antoine Flahault: L’explication me semble simple: la Suisse fait beaucoup de tests, à un rythme voisin ces dernières semaines de celui de la Corée du Sud qui en a réalisé près de 15 000 par jour sur les dernières semaines. Pour un petit pays comme la Suisse, ses 2200 à 2500 tests par jour, c’est l&rsquo

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00