La Liberté

La semaine sous la loupe

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
22.02.2020

Peut-on vraiment tout se permettre à carnaval?

Belgique. Les traditions carnavalesques autorisent-elles toutes les transgressions? Le débat est relancé, en Belgique, alors que les organisateurs du carnaval d’Alost, une petite ville flamande située entre Bruxelles et Gand, se préparent une nouvelle fois à jouer la carte de l’inconvenance, demain. Pour la deuxième année consécutive, un char sur lequel sont juchées des poupées géantes caricaturant des Juifs orthodoxes en papillotes, au nez crochu et protégeant un coffre-fort, devrait prendre part au cortège qui traversera la cité.

Le carnaval d’Alost se veut volontairement grotesque, depuis 600 ans. Mais quand même, peut-on rire de tout, alors que se réveillent en Europe les vieux démons du racisme et, en particulier, de l’antisémitisme? En décembre 2019, l&rsquo

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00