La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La gauche rejoue le scénario 2017

Partager cet article sur:
Publié le 16.10.2021

France. «On voulait qu’elle prenne des cours de théâtre mais elle ne veut pas…» Cette remarque peu amène d’un sénateur socialiste à l’endroit d’Anne Hidalgo (photo Keystone) en dit long sur l’état des troupes de gauche, à l’heure de la campagne présidentielle pour avril 2022.

Jeudi soir, c’est presque en catimini que la maire de Paris a été officiellement désignée comme candidate du Parti socialiste. Car un mois après le lancement de la fusée Hidalgo, celle-ci ne décolle toujours pas.

Déjà, le parti qui a fêté cette année les 40 ans de la victoire historique de François Mitterrand, en mai 1981, craint de revivre le scénario catastrophe de 2017 (avec les 6,4% de Benoît Hamon). Près de cinq ans plus tard, la gauche est toujours en état d’implosion, privée de toute image de renouveau: de Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) à l’ego surdimensionné à Arnaud Montebourg (chantre du made in France) en passant par Yannick Jadot (Vert jugé trop consensuel). Sans oublier le Pa

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00